Démarche

QUELS ENJEUX ?

Représentant le troisième pôle éducatif dans la vie de l’enfant et du jeune, au côté de la famille et de l’école, les Accueils Collectifs de Mineurs (ACM) occupent une place importante dans le temps d’éducation non formel.

En région PACA on compte environ 6000 ACM déclarés chaque année auprès des Directions Départementales de la Cohésion Sociale (DDCS) et Directions Départementales de la Cohésion Sociale et de la Protection des populations (DDCSPP).

Les ACM bénéficient d’une grande souplesse de fonctionnement. Ils ont du temps pour favoriser l’imagination et la créativité, une liberté de mouvement qui facilite les sorties dans la nature, les activités en groupes et les projets d’animation… Leur organisation souple leur permet de faire appel à des méthodes pédagogiques actives et participatives, qui alternent approches sensibles et rationnelles.

Or, un des principaux freins identifiés au sein des équipes pédagogiques pour le développement de l’EEDD est souvent la crainte de se lancer par manque de connaissances, de techniques et de méthodologie. Cette crainte peut être levée en incitant les équipes d’encadrement à procéder par petits pas et à inscrire leur démarche dans la durée.

L’objectif de cette démarche est d’accompagner les ACM à développer un projet éducatif et pédagogique dans lequel l’EEDD est prise en compte. Il s’agit donc également de mettre en cohérence les actions d’éducation à l’environnement avec une gestion écoresponsable des structures de loisirs. Ceci nécessite l’adhésion et l’engagement d’une part, de l’organisateur (mairie, association, communauté de communes, etc.) et du directeur du centre et de son équipe et d’autre part de travailler en partenariat avec les associations d’EEDD et autres partenaires du territoire.

QUELS OBJECTIFS ?

La démarche s’articule autour de 3 séries d’objectifs :

ACCOMPAGNER DES ACCUEILS COLLECTIFS POUR MINEURS POUR DEVENIR DES « CENTRES ECOHÉRENT »

  • Aider les ACM à développer des démarches globales de développement durable au sein de leurs centres ;
  • Accompagner les ACM dans la compréhension et l’intégration de l’éducation à l’environnement dans leur projet pédagogique et dans l’ensemble des activités des centres ;
  • Favoriser les échanges, la mutualisation et la création d’outils communs entre les ACM et les pôles ressources ;

 

PROMOUVOIR ET DIFFUSER LA DÉMARCHE « CENTRE ECOHÉRENT »

  • Informer largement sur le dispositif et la pertinence d’une démarche d’EEDD dans les ACM ;
  • Mettre à disposition des outils, des ressources et des informations auprès du plus grand nombre possible d’ACM souhaitant initier une réflexion et des actions en matière d’EEDD ;
  • Valoriser les pôles ressources et les projets des ACM en réalisant une communication partagée ;

 

FÉDÉRER AUTOUR DE LA DÉMARCHE « CENTRE ECOHÉRENT »

  • Créer une dynamique locale et départementale en animant à l’échelle locale un réseau d’EEDD dans les ACM et en impliquant le plus largement possible les acteurs territoriaux, comme les collectivités locales, les partenaires associatifs ou les institutions publiques ;
  • Créer une dynamique régionale en animant un réseau des pôles ressources, en lien avec les partenaires institutionnels et les collectivités locales.

 

COMMENT RÉPONDRE A CES OBJECTIFS ?

Des pôles ressources ancrés localement…

Actuellement, 10 pôles ressources maillent le territoire régional. Ils sont composés d’une ou plusieurs associations, issues de l’éducation populaire ou du secteur de l’éducation à l’environnement. Le réseau de pôles ressources est ainsi constitué d’acteurs aux compétences et aux expériences diverses. Actuellement, il existe entre un et trois pôles ressources par département en mesure d’informer, de sensibiliser et d’accompagner méthodologiquement les responsables et les personnels des centres de loisirs.

Leur but est d’accompagner les ACM dans une démarche de progrès, adaptée à leur structure. Pour ce faire, ils peuvent proposer plusieurs niveaux d’accompagnement allant du simple conseil méthodologique, en passant par le prêt d’outils pédagogiques spécifiques à l’EEDD jusqu’à l’accompagnement individuel complet.

Les pôles ressources s’engagent ainsi à proposer des accompagnements appropriés aux ACM (formations collectives, visites sur site, accompagnement à la mise en œuvre de la démarche progrès), dans le respect des pédagogies de l’éducation à l’environnement tout encourageant la prise d’autonomie des ACM.

Afin de s’assurer de la pérennité de la démarche Centre Ecohérent et des projets individuels des ACM, les pôles ressources ont également un rôle d’animateur territorial des centres écohérents et participent à des temps régionaux afin d’enrichir leurs pratiques grâce à de l’échange de compétences

Une dynamique régionale :

La démarche Centre Ecohérent acquiert une cohérence à l’échelle régionale par la mise en réseau, l’échange régulier entre les pôles et un accompagnement régional fort. Cela permet d’assurer une cohérence des politiques de développement durable à l’échelle de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, d’avoir le soutien des acteurs régionaux et de donner à cette démarche une véritable visibilité à l’échelle nationale et internationale.

Des partenaires mobilisés :

Un comité de pilotage régional se réunit ponctuellement, il est composé de : la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL), la Direction Régionale Jeunesse Sports et Cohésion Sociale (DRJSCS), les Directions Départementales Jeunesse et Sports et Cohésion Sociale (et parfois Protection des Populations) des différents départements,du Conseil départemental du Var, du Conseil départemental du Vaucluse, du Conseil départemental des Alpes de Haute-Provence, et de la communauté d’agglomération du Pays de Grasse. Le GRAINE PACA est aussi associé.